Derek Aucoin : la tête haute de Benoît Rioux

Derek Aucoin : la tête haute

Benoît Rioux

Plus jeune, Derek Aucoin n’avait qu’un seul rêve: porter les couleurs des Expos de Montréal. «Go for it!» Ces trois mots, lancés par son idole Andre Dawson, le guideront dans son ascension vers le baseball professionnel et il deviendra, en 1996, un des rares Québécois à jouer pour l’équipe montréalaise.Porté par une passion indéfectible pour un sport qui lui a fait tant de cadeaux, l’ancien lanceur nous raconte un parcours ponctué de rencontres déterminantes et d’innombrables anecdotes. Depuis qu’il a accroché son gant, il s’est illustré comme animateur et analyste sportif. Reconnu pour son implication dans la communauté, il a également enseigné le baseball aux enfants de New York et d’ailleurs, se donnant comme mission de leur transmettre ses valeurs et sa philosophie du jeu.Et même s’il doit, depuis l’été 2019, affronter un adversaire sans pitié, un cancer du cerveau, le grand Derek se considère toujours comme l’être le plus chanceux du monde. Débordant de gratitude, la tête plus haute que jamais, il livre ce précieux témoignage, à la fois héritage pour son fils Dawson, mais aussi présent pour tous ceux qui ont un jour croisé sa route, de près ou de loin.

Derek Aucoin : la tête haute

Benoît Rioux

Plus jeune, Derek Aucoin n’avait qu’un seul rêve: porter les couleurs des Expos de Montréal. «Go for it!» Ces trois mots, lancés par son idole Andre Dawson, le guideront dans son ascension vers le baseball professionnel et il deviendra, en 1996, un des rares Québécois à jouer pour l’équipe montréalaise.Porté par une passion indéfectible pour un sport qui lui a fait tant de cadeaux, l’ancien lanceur nous raconte un parcours ponctué de rencontres déterminantes et d’innombrables anecdotes. Depuis qu’il a accroché son gant, il s’est illustré comme animateur et analyste sportif. Reconnu pour son implication dans la communauté, il a également enseigné le baseball aux enfants de New York et d’ailleurs, se donnant comme mission de leur transmettre ses valeurs et sa philosophie du jeu.Et même s’il doit, depuis l’été 2019, affronter un adversaire sans pitié, un cancer du cerveau, le grand Derek se considère toujours comme l’être le plus chanceux du monde. Débordant de gratitude, la tête plus haute que jamais, il livre ce précieux témoignage, à la fois héritage pour son fils Dawson, mais aussi présent pour tous ceux qui ont un jour croisé sa route, de près ou de loin.

Intérêts : Maladie, Sport

Nombre de pages : 248 p.

Livre québécois :

Type de document : Biographie/Autobiographie

Format : Numérique, Papier

Langue : Français

Série de livre : Non

Livre jeune adulte : Lecture intermédiaire

Livre jeunesse/adolescent : Lecture intermédiaire

Suggestions

Tu pourrais aussi aimer

Icône Instagram Icône Youtube